Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannefadosi

Pour prolonger la photo de la semaine 06

8 Février 2015, 10:24am

Publié par Jeanne Fadosi

Il est 8 heures.

La nuit a été difficile. Entre inquiétude et volonté de ne pas se laisser piéger par le stress

Divine surprise au réveil, le ciel est bleu et le vent est moins fort.

8 heures du matin. Le "pied du temps" est encore rose et dame lune n'est pas couchée.

8 heures du matin. Le "pied du temps" est encore rose et dame lune n'est pas couchée.

la lumière présage d'un beau temps d'hiver

la lumière présage d'un beau temps d'hiver

Il est 9 heures

Je me suis habillée dès le réveil.

Hélas pour mon goût de farnienter en robe de chambre à mon rythme.

J'ai pris mon petit déjeuner en chassant les soucis.

J'ai lavé mes dents méticuleusement et fait un brin de toilette.

Dans la maison tout est calme. Le chat, qui n'a pas le droit de sortir, se demande bien pourquoi, eux, ont le droit d'envahir le jardin.

Il fait si froid, qu'est-ce qu'ils lui trouve, au jardin ?

Il fait si froid, qu'est-ce qu'ils lui trouve, au jardin ?

Mais il apprécie aussi ce moment où il reprend possession de son espace et de sa tranquillité. Il se méfie pourtant. Les retrouvailles hier, ont été mélange de crainte et d'hostilité.

Ils redécouvre ce jardin comme si l'avaient quitté la veille, malgré le froid

Ils redécouvre ce jardin comme si l'avaient quitté la veille, malgré le froid

Ils ne comprennent pas que je n'aie pas envie de sortir avec eux mais le froid les rattrape et ils rentrent après quelques minutes d'explorations joyeuses. Le chat rase encore les murs et se réfugie dans son panier.

Il est 10 heures.

Je n'irai pas au marché ce samedi. De toutes façons le maraîcher sera absent tout février. Tant pis pour le reste, j'ai fait le plein de victuailles hier après-midi, le temps était incertain et glacial.

Les chiens s'étonnent. L'un pigne tout doucement, plaintivement en direction de l'escalier. L'une a retrouvé son habitude de mettre sa tête sur mon bras gauche avec des yeux de quête. Viens, semble-t-elle me dire. Laisse ton clavier d'ordinateur ...

Ne pas céder à leurs demandes. Ils retournent à leurs places.

Il est 11 heures.

Des petits bruits à l'étage. Des oreilles dressées. des petits jappements presque silencieux de l'un, des mouvements de queue brassant l'air, des petites impatiences dans les pattes de l'une.

Ils ont entendu leur maître émerger.

Ils ont envie de lui faire fête.

Il est midi.

J'ai préparé un court-bouillon et épluché des pommes de terre. Le poisson est en train de cuire doucement. J'ai prévenu que le repas allait être prêt dans à peu près une demi-heure.

Il descend en râlant après ce qu'on lui demande comme documents, qu'il a déjà donné.

Contre le temps accordé pour faire sa demande par internet (5 minutes, impossible de compléter le questionnaire en si peu de temps), contre ceci, contre cela, contre tout.

Il s'apaise. Nous mangeons de bon appétit.

Il est 13 heures.

Il est remonté dans "sa" chambre. Enfin pourtant ce n'est pas sa chambre. Il n'a jamais habité ici. Je bois mon café en écoutant la radio et m'apprête à faire ma petite sieste dans mon fauteuil.

Il est 14 heures

Il me dit qu'il a quelque chose pour le weekend. Il ne me demande rien. C'est à moi d'extrapoler. Cela veut dire "j'ai besoin que tu m'emmènes à la gare."

Je râle pour la forme. J'ai beau lui avoir dit que je ne ferai pas le taxi. Il n'y a ici pas d'autre solution , enfin presque. Il y a bien quelques cars, mais il faut anticiper de plusieurs heures.

Il est 15 heures

Les chiens ont compris qu'ils restaient là. L'un a son petit geignement plaintif, presque silencieux, l'autre croit encore qu'elle fait partie du voyage.

Je l'emmène à la gare

Il est 16 heures

Je retrouve la tranquillité de ma maison, pour deux ou trois jours. A ces hôtes à quatre pattes près.

La semaine prochaine, ce fils (j'en ai deux) reviendra, pour quelques heures ou quelques jours.

Commenter cet article

Mireille 21/02/2015 11:41

Je via juste te faire un coucou et aller voir ta photo de la semaine.
Bisous

Jeanne Fadosi 27/02/2015 18:47

c'est gentil Mireille. besoin de soutien moral à défaut d'une situation plus facile ... bises

mijane 14/02/2015 13:22

pas facile comme situation... Je souhaite que tout s'arrange pour le mieux et que tu retrouves un brin de sérénité.
Je t'embrasse, prends soin de toi

Gine 14/02/2015 09:48

Tout cela me semble bien lourd à porter... Es-tu seule pour supporter cette peine? J'espère que non, et que tu peux trouver un réconfort, voire une aide.
Bien amicalement