Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
jeannefadosi

Pour ne pas oublier Anne-Sophie

, 22:34pm

Publié par Jeanne Fadosi

Cela va faire bientôt trois cinq ans et demi fait déjà plus de six ans qu'un appel téléphonique vers le 6 ou 7 juillet m'a appris l'affreuse nouvelle, ou plutôt, ce qui allait être plusieurs semaines d'angoisse avant le couperet irrémédiable.

Anne-Sophie, l'une des petites filles de ma sœur aînée, a été retrouvée après de longues heures sans secours. Elle est finalement décédée le 23 août 2010 après six ou sept semaines d'agonie à l'hôpital.

Elle avait 24 ans et était enceinte de 7 mois.

page de La République du Centre (Loiret) du 17 septembre 2010
page de La République du Centre (Loiret) du 17 septembre 2010
page de La République du Centre (Loiret) du 17 septembre 2010

page de La République du Centre (Loiret) du 17 septembre 2010

Cette année-là, en 2010, 146 femmes et quelques hommes sont comptés dans les statistiques des personnes mortes du fait de leur conjoint ou compagnon (ou compagne) ou ex.

Cette année-là en France, la Grande cause nationale était "la lutte contre les violences faites aux femmes". Nous étions en juillet et il a fallu cette ignominie pour que je l'apprenne.

En 2011, 122 femmes et 24 hommes : il s'agit de statistiques officielles avec toutes les précautions à prendre par rapport à sa réalité.

En 2012, les chiffres sont plus élevés et ont été récemment publiés (lien vers francetv) : 148 femmes et 26 hommes ont été tués par leur conjoint, concubin ou pacsé ou ex.

Une précision supplémentaire cette année 2012 : sur les 26 femmes auteures d'homicide, 17 (65%) étaient victimes de violences de la part de leur partenaire. J'aurais souhaité avoir cette précision en ce qui concerne les hommes auteurs d'homicides. En revanche, le portrait robot des tueurs est une invention journalistique : il n'y a pas de profil type. Ce peut être monsieur tout le monde et (beaucoup plus rarement) madame tout le monde.

En 2013, les chiffres ont (un peu) baissé, 121 femmes, pour retrouver le niveau de 2012.

En 2014, 118 femmes et 25 hommes (dont 5 auteurs de maltraitances) sont décédées du fait de leur conjoint(e) ou compagnon(gne).

En 2015, 122 femmes et 22 hommes ont été tués par leur conjoint ou ex-conjoint officiels (conjoint(e), concubin(e), pacsé(e)) ou non officiels (amant(e), petit(e) ami(e), relation épisodique)

A ces chiffres il faut ajouter la mort violente des enfants et les suicides des auteurs : en 2014 c'est officiellement 202 morts (221 en 2013)

Les violences conjugales peuvent concerner des couples homosexuels. Ils sont beaucoup moins nombreux mais ils existent (1 ou 2 chaque année officiellement)

Le 3 décembre 2015, la Cour d'Assises du Loir et Cher a confirmé la condamnation à 10 ans de réclusion criminelle de Jacqueline Sauvage, qui a tué son mari après 47 ans de violences physiques et psychologiques sur elle et ses enfants. (lien Libération)

liens :

Mémoire traumatique et victimologie

Violences de genre (chiffres de 2012)

Depuis 2006, 1259 femmes ont été assassinées

partout en France par leur conjoint ou ex-conjoint;

Les meurtres imputables aux violences au sein d'un couple

représentent près d'1 meurtre sur 5 commis en France

chiffres du HCEfr (Haut Comité à l'Egalité entre les femmes et les hommes, chiffres pour 2006-2014)

 

Le compagnon de ma petite nièce a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle mais la qualification de meurtre ou de crime n'a pas été retenue au bénéfice de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner et non assistance à personne en danger.

Alors je me demanderai toujours si les statistiques ci-dessus la comptent ou pas dans  ces 1259 femmes et je pense que non et qu'elle est loin d'être la seule.