Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannefadosi

24 heures photo 2017 - 27

15 Juillet 2017, 10:35am

Publié par Jeanne Fadosi

Une nouvelle fois un deux en un pour 24 heures photo et Entre ombre et lumière avec cette photo qui me donne l'occasion d'évoquer une légende qui a failli mettre en péril ce remarquable vestige du Moyen Âge qu'est la remarquable motte castrale et l'imposant donjon du château de Gisors.

Si les conjectures ne manquent pas sur l'existence du trésor des Templiers, et, s'il existe vraiment, ce qui reste à prouver, sur l'endroit où il aurait été caché, la rumeur provoquée par un employé du Château de Gisors dans les années 1950 a bien failli causer l'effondrement définitif du donjon et de son socle. Lorsqu'il s'est confié à Gérard de Sède, reconverti après la guerre en journaliste et tunnelier et surtout promoteur d'une Histoire alternative que l'on désigne plus souvent sous le nom de pseudohistoire. les campagnes officielles de creusement tout comme celles d'une foultitude de chercheurs de trésor improvisés ont si bien déstabilisé la motte que des fissures alarmantes ont mis en péril le seul trésor du lieu, le donjon et sa motte.

Evidemment il n'a absolument rien été trouvé du trésor supposé.

l'éco-pâturage comme alternative efficace à l'entretien des espaces verts : et ce n'est pas une légende !

l'éco-pâturage comme alternative efficace à l'entretien des espaces verts : et ce n'est pas une légende !

pour vous montrer le donjon. Photo prise en août 2008

pour vous montrer le donjon. Photo prise en août 2008

Ceci est mon quatre-vingt-treizième rendez-vous avec d'autres photoblogueurs participant à 24 heures photo et un clin d'oeil Entre ombre et lumière pour les légendes. Comme par le passé chez Amartia, leur liste en est épinglée sur le blog de Patricia Chemin de tables, de photos qui lui succède pour ce sympathique rendez-vous

Ces rendez-vous succèdent à mes 140 participations à la photo de la semaine pour Amartia.

Commenter cet article

chemindetables 18/07/2017 17:02

heureusement que ça c'est arrêté à temps ces fouilles....
l'éco pâturage c'est le terme à la mode mas loin d'être très sérieux bien souvent, juste quelques animaux qui certes oui broutent un moment mais bon.....ça fait plaisir aux citadins et aux écolos.!!!!!..LOL...
je connais bien le sujet j'habite en pleine campagne et fréquente les éleveurs de bêtes et je travaille en pleine ville, avec pour la seule grande ville en France ayant un maire écolo, Grenoble !!!! donc "no comment"...LOLLLLLLLLll
belle journée à toi
bisous
patricia

chemindetables 18/07/2017 17:01

heureusement que ça c'est arrêté à temps ces fouilles....
l'éco pâturage c'est le terme à la mode mas loin d'être très sérieux bien souvent, juste quelques animaux qui certes oui broutent un moment mais bon.....ça fait plaisir aux citadins et aux écolos.!!!!!..LOL...
je connais bien le sujet j'habite en pleine campagne et fréquente les éleveurs de bêtes et je travaille en pleine ville, avec pour la seule grande ville en France ayant un maire écolo, Grenoble !!!! donc "no comment"...LOLLLLLLLLll
belle journée à toi
bisous
patricia

Jeanne Fadosi 18/07/2017 17:33

je ne sais pas pourquoi ton commentaire a fait un doublon. L'admin de OB fonctionne mal aujourd'hui. Comme tout ce qui permet des "nouveautés" il y a des entreprises sérieuses et d'autres qui pensent plus au créneau juteux.
Je me suis trouvée à traverser Grenoble dans les années 1990 par une journée de grand pollution. On comprend pourquoi les Grenoblois sont plus sensibles qu'ailleurs à ce sujet. Il faut dire que l'écologie a fait l'objet d'enjeux de pouvoirs et d'arbitrages qui en ont éloigné les politiques, quelquefois sincères de leur but.
bises Patricia. Je vais aller à pied chercher du pain avant que les orages ne nous rattrapent. Pour le moment il fait très chaud et très sec

emma 18/07/2017 14:25

des trésors, il doit bien y en avoir encore qui dorment dans de s lieux d'histoire et de guerres, il y a maintenant des moyens moins invasifs que pelles et pioches pour les rechercher, mais certes pas à la portée des manants...

Jeanne Fadosi 18/07/2017 15:56

"manants" en voilà un joli mot bien oublié. C'est vrai que l'on peut scanner sonder ... tu t'y connais sûrement bien mieux que moi qui n'ai pas fait d'études scientifiques. Des trésors ont toujours fait l'objet de convoitises et d'expéditions sans respect des dégâts produits, la ruée vers l'or en Alaska a provoqué des catastrophes chez les peuples autochtones, amérindiens et inuits. Aujourd'hui il en est de même en Amazonie pour les peuples et pour la forêt elle-même.

Quichottine 17/07/2017 17:46

Je crois que l'éco-paturage est une bonne idée.
Merci pour les images, Jeanne.
Bises et douce soirée.

Josette 16/07/2017 13:45

le parc est grand et l'enclos pour l'éco-paturage petit mais avec la facilité de déplacer l'aire en maints endroits... je pense que c'est parfais et qu'on attendait pas cette expression pour entretenir et garder ces animaux...
j'ai vraiment l'impression qu'elle est pour ces personnes ne vivant que dans les villes importantes et qui découvrent la lune !

maman me racontait que la seule richesse dans son enfance c'était la chèvre de la famille qui leur fournissait le lait et qu'elle gardait, celle ci était bretonne et lui donnait du fil à retordre quand il fallait revenir à la maison.

Jeanne Fadosi 16/07/2017 19:30

Je veux bien croire ta maman ! les chèvres ont du caractère !

jill bill 15/07/2017 19:39

Ah la soif des trésors... quant à l'éco pâturage, notre fils aîné à mouton et biquettes sur un terrain acheté à côté de sa maison, pas de tonte ainsi... bon du "fumier", ça... ;-) faut savoir ce qu'on veut, tondeuse ou ovins !!

Jeanne Fadosi 15/07/2017 19:50

c'est une bonne idée. à condition que les moutons ne restent que le temps où ils ont de quoi manger. Je suis effarée quand je vois des prés avec des animaux (chevaux, ânes, moutons, chèvres ...) où il n'y a plus d'herbe ! Nous avions un verger dont nous prêtions l'usage à un fermier. Ses moutons y restaient environ un mois puis il devait les mettre ailleurs le temps que l'herbe repousse et ensuite les moutons revenaient. La tonte des moutons était aussi une tâche prenante, je ne me souviens plus à quelle fréquence ils étaient tondus.

Josette 15/07/2017 13:17

cet éco-paturage m'interroge Jeanne
depuis 2 ans il est en oeuvre dans le parc du "château" de la ville, annoncé par panneaux et il arrive quelques moutons brebis, chèvres... qui séjournent un mois au plus puis "disparaissent" pour revenir l'année suivante pour la même durée ceci dans un mini périmètre...
coup de pub pour l'activité du loueur qui promène ainsi son petit cheptel de ville en village ?
l'écologie quel mot magique pour gruger le peuple !

Jeanne Fadosi 15/07/2017 18:54

je voulais dire faucher à la faux

Jeanne Fadosi 15/07/2017 18:53

Surprise que tu le prennes ainsi Josette ! Il y a une multitude d'expériences tentées pour une meilleure cohabitation entre les humains et la biodiversité qui lui est indispensable. Les moutons et plus encore les chèvres ne peuvent pas partout remplacer la tondeuse et il leur faut aussi un minimum de nourriture à brouter. Dans mon enfance, quand il y avait des talus abrupts, il y avait une ou deux chèvres souvent au piquet, quelquefois lestées pour ne pas brouter les feuilles des arbres. Entre la peine de fausser les talus et l'entretien des chèvres, le calcul était vite fait. Puis vint l'ère des débroussailleuses ... On ne peut pas les mettre trop tôt au printemps car elles privilégient les jeunes pousses justement. Alors évidemment, j'ai entendu des enfants dire que ça sentait mauvais (car il y avait quelques crottes de moutons et de chèvres ...