Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannefadosi

24 heures photo 2017 - 04

28 Janvier 2017, 07:00am

Publié par Jeanne Fadosi

Pour échapper aux rumeurs du monde, c'est encore la météo et ses conséquences sur les déplacements qui ont attiré mon attention.

Entre froid vif et grand soleil, froid et brouillard, froid et soleil, grêle et grésil à -2° et patinoire sur la route et les trottoirs ...

mardi soir 24 janvier, on ne devait pas y voir grand chose. Sinon, c'est givre quotidien

mardi soir 24 janvier, on ne devait pas y voir grand chose. Sinon, c'est givre quotidien

24 heures photo 2017 - 04

Le brouillard a tout mis
Dans son sac de coton ;
Le brouillard a tout pris
Autour de ma maison.

Maurice Carême, Le brouillard

Ceci est mon soixantième-et-onzième rendez-vous avec d'autres photoblogueurs participant à 24 heures photo

Comme par le passé chez Amartia, leur liste en est maintenant épinglée sur le blog de Patricia Chemin de tables, de photos qui s'est proposée pour prendre la relève de ce sympathique rendez-vous

Ces rendez-vous succèdent à mes 140 participations à la photo de la semaine pour Amartia.

Commenter cet article

emma 11/02/2017 19:41

une photo saisissante et oppressante

François Le Niçois 28/01/2017 14:55

Un soixantième-et-onzième rendez-vous bien froid, vivement le printemps. Bises

danièle 28/01/2017 11:43

la première photo: presque de la science fiction!! rencontres inquiétantes!
très belle journée
danièle

Quichottine 28/01/2017 10:47

Tes photos montrent bien notre hiver... Merci, Jeanne.
Bises et douce journée.

Gine 28/01/2017 10:17

Premier jour sans température négative... depuis bien longtemps. Un sentiment de printemps!
Vivement que la grisaille se dissipe.
Bon dimanche.

ABC 28/01/2017 09:59

Très étrange ta première photo ont dirait que le soleil est prisonnier sous l'aile d'un insecte géant !!!

Jeanne Fadosi 28/01/2017 10:09

J'aime beaucoup ton interprétation. La réalité est moins poétique, juste un réverbère pourtant tout près absorbé par le brouillard qui lui-même réverbère le réverbère aux pixels de l'apn

jill bill 28/01/2017 08:41

Les maux de l'hiver Jeanne, on s'en passerait, surtout en vieillissant, merci, bises