Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannefadosi

(Lendemain de) 24 heures photo - 42

23 Octobre 2016, 14:00pm

Publié par Jeanne Fadosi

Une semaine peu assidue devant l'ordi.

Une semaine laissant mes apn au chômage technique (compact et apn du mobile).

Entre pluie et soleil, grande fraîcheur d'automne, voire brouillard et douceur invitant aux derniers travaux extérieurs.

Une semaine d'impuissance aux secousses du monde, de soulagement dubitatif à la trêve sur Alep en attendant le nouveau déluge de feu.

je n'ai rien programmé pour 24 heures photo, profitant du temps doux et d'un soleil sans vent pour des travaux de jardinage nécessaires.

Du coup, je n'ai pas non plus réagi sur mes blogs à l'attribution du prix Nobel de littérature à Bob Dylan le jeudi 13 octobre 2016. Certains de mes visiteurs habituels s'en sont même étonnés.

Je sais que ce choix fait polémique. Moi il me réjouit. D'abord parce que je trouve qu'il est mérité et redonne tout son sens au mot littérature. Ensuite parce que c'est un choix culotté et courageux.

C'est bien mieux me semble-t-il que l'habituelle question de la plupart les autres années : C'est qui ? Allez chiche, honnêtement, combien de prix Nobel de littérature êtes-vous capables de citer maintenant, sans filet, sans recherche, sans réfléchir ?

Une semaine à me dire "Ah ! si j'avais encore ce 45 tours, j'en aurais bien fait ma photo de samedi dernier". Seulement voilà, il y a longtemps que je ne l'ai plus, comme une bonne partie de mes disques vinyle qui sont partis dans les bagages d'un ex, d'autres, confiés à ma maman qui aimait beaucoup écouter de la musique, que je n'ai pas eu la présence d'esprit de réclamer.

(Lendemain de) 24 heures photo - 42

Quel rapport entre cette pochette de 45 tours et Bob Dylan ?

J'avais eu le coup de coeur pour "Lemon tree", l'un de leurs premiers succès, en 1962, un folk song des années 1950 repris par ce sympathique trio. Ayant eu un électrophone pour fêter mon premier succès scolaire (et professionnel) d'importance en étant reçue au concours d'entrée à l'école normale d'institutrices de mon département, c'est tout naturellement que j'ai eu en cadeau des disques qui avaient le double avantage de me faire plaisir et d'alimenter mon tout petit stock de musique(s).

Dont ce single où ils chantent la chanson Blowing in the wind, reprise avec laquelle le trio a largement contribué à faire décoller la carrière de l'auteur-compositeur-interprète Bob Dylan.

Paroles et traduction de «Blowin' In The Wind», écrit et créé en avril 1962, enregistré juillet 1962 avril 1963, premier titre de son 2e album

Blowin' In The Wind (Soufflé Dans Le Vent)
How many roads must a man walk down
Combien de routes un homme doit-il parcourir
Before you call him a man ?
Avant que vous ne l'appeliez un homme ?
Yes, 'n' how many seas must a white dove sail
Oui, et combien de mers la colombe doit-elle traverser
Before she sleeps in the sand ?
Avant de s'endormir sur le sable ?
Yes, 'n' how many times must the cannon balls fly
Oui, et combien de fois doivent tonner les canons
Before they're forever banned ?
Avant d'être interdits pour toujours ?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin' in the wind.
La réponse est soufflée dans le vent.
How many years can a mountain exist
Combien d'années une montagne peut-elle exister
Before it's washed to the sea ?
Avant d'être engloutie par la mer ?
Yes, 'n' how many years can some people exist
Oui, et combien d'années doivent exister certains peuples
Before they're allowed to be free ?
Avant qu'il leur soit permis d'être libres ?
Yes, 'n' how many times can a man turn his head,
Oui, et combien de fois un homme peut-il tourner la tête
Pretending he just doesn't see ?
En prétendant qu'il ne voit rien ?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin' in the wind.
La réponse est soufflée dans le vent.
How many times must a man look up
Combien de fois un homme doit-il regarder en l'air
Before he can see the sky ?
Avant de voir le ciel ?
Yes, 'n' how many ears must one man have
Oui, et combien d'oreilles doit avoir un seul homme
Before he can hear people cry ?
Avant de pouvoir entendre pleurer les gens ?
Yes, 'n' how many deaths will it take till he knows
Oui, et combien faut-il de morts pour qu'il comprenne
That too many people have died ?
Que beaucoup trop de gens sont morts ?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin' in the wind.
La réponse est soufflée dans le vent.

la coccinelle.net

Il serait injuste de limiter le mérite de l'apport de Bob Dylan à cette chanson planétaire accompagnant une évolution mentale sans précédent.Les générations qui nous suivent ne peuvent même pas s'imaginer les bouleversements qui ont traversé la décennie 1960 et ce chant en est un des emblèmes.

C'est toute sa carrière à travers essentiellement l'alchimie entre musique métissant sources populaires du melting-pot américain, modernité des rythmes et des sons et paroles renouant avec la naissance de la poésie moderne.

En France, on peut sans rougir faire référence à François Villon (sa poésie et celle de ses pairs ont contribué à poser les jalons de la langue française balbutiante et leur vecteur de diffusion était la musique car les odes étaient chantées ou accompagnées d'instruments).

Je n'ai pas de culture suffisante pour citer ceux qui ont joué le même rôle pour d'autres langues (anglais, allemand, arabe, perse et sans doute les langues d'Asie)

Il ne m'est pas indifférent de préciser que ce 45tours, dont la première chanson est cet hymne à la paix, m'a été offert par un proche qui connaissait suffisamment bien l'anglais pour la comprendre à l'écoute et pour m'encourager à mieux étudier cette langue.

C'était à l'époque l'un de ces militaires de carrière, les plus nombreux sinon les plus audibles, qui connaissent le prix des vies humaines et, profondément pacifistes, font la guerre quand il n'est pas d'autres possibilités.

Ceci est (avec un bon jour de retard) mon cinquantième-septième rendez-vous avec d'autres photoblogueurs participant à 24 heures photo.

Comme par le passé chez Amartia, leur liste en est maintenant épinglée sur le blog de Patricia Chemin de tables, de photos qui s'est proposée pour prendre la relève de ce sympathique rendez-vous

Ces rendez-vous succèdent à mes 140 participations à la photo de la semaine pour Amartia.

Commenter cet article

Quichottine 06/11/2016 10:28

Je n'ai pas le disque mais la chanson est encore si présente que je crois que je ne l'oublierai jamais.
Je suis contente qu'il ait eu le Nobel, même si je pense aussi que la distinction n'apporte rien de plus.
Dylan est présent, il le restera je crois.
Merci pour cette page qui dit si bien, comme toujours, ce que j'aurais aimé écrire.
Moi aussi, je suis peu assidue devant mon ordi... il est malade et je profite de chaque instant où il réussi à s'allumer correctement. Sinon, je l'oublie... et ce n'est sans doute pas un mal.
Je t'embrasse. Passe une douce journée.

Frieda 23/10/2016 20:19

Bonsoir Jeanne
Les secousses du monde...
C'est grave!
Bonne soirée
Frieda

jill bill 23/10/2016 19:33

Ah Jeanne la chanson c'est un livre chanté, la bonne, comme on dit, alors pourquoi donner ce prix à Bob... les pris Nobel, j'oublie vite ! Plus vite que les chansons que j'ai aimé ado... ;-) merci, bises

François Le Niçois 23/10/2016 17:04

Soufflée par le vent ta participation musicale et nostalgique vient de me parvenir et de réveiller de vieux souvenirs. Merci