Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannefadosi

Réparer les vivants* entre ombre et lumière

16 Août 2016, 09:00am

Publié par Jeanne Fadosi

Aus der Kriegsschule des Lebens. - Was mich nicht umsbringt, macht mich stärker.

traduit par :

A l'école de guerre de la vie, - ce qui ne me fait pas mourir me rend plus fort

Nietzsche, Maxime et pointe 8, Crépuscule des idoles, 1888
titre original en allemand :
Götzen-Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert
Crépuscule des idoles ou comment on philosophe avec le marteau

Crépuscule des Idoles, wikisource

Quand j'ai découvert la citation proposée par Nathalie pour la deuxième quinzaine d'août Entre ombre et lumière, "Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort", passé ma réticence à une formulation aussi simpliste que séduisante qui m'a mis sur la piste de Nietzsche bien qu'il ne soit pas évoqué, je me suis dit que si la citation était intéressante, elle était bien difficile à illustrer en images ! 

Encore cette nuit du mardi ouvrant la quinzaine à illustrer, j'étais en panne d'inspiration. J'ai allumé ma radio juste au début d'un voyage plein d'embûches en péniche-hôpital vers le Bengladesh.

Ah si j'avais écouté France Inter lundi après-midi Le temps d'un bivouac, au lieu de fureter dans les écrits du philosophe !

Tout dans le parcours au long cours pugnace aussi bien pour persévérer dans la durée que pour lever ou contourner les obstacles sans jamais se décourager du deuxième invité Yves Marre pour "Un navigateur solidaire au Bengladesh" me semble illustrer cet aphorisme et lui rendre son épaisseur et sa complexité.

Mais comment l'illustrer ? La question demeure ...

Evidemment cette photo n'est pas mienne. Elle est disponible en licence Creative commons sur la page Yves Marre de wikipedia depuis le site de l'association Watever

Péniche hôpital de Yves Marre au Bengladesh, Par Wateverement — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27630677

Péniche hôpital de Yves Marre au Bengladesh, Par Wateverement — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27630677

Commenter cet article

Quichottine 16/08/2016 17:29

Heureusement que ces initiatives existent...
Je n'ai pas encore lu ce livre, mais je l'ai inscrit sur ma liste de ceux que je lirai si le ciel m'en laisse le temps...

jill bill 16/08/2016 12:24

Voilà une péniche fort utile pour tant de pauvres gens à soigner ! Côté citation pas faux, mais on préfère tout de même une douce vie plutôt qu'à subir un triste sort au quotidien, qui aura la peau des plus malheureux... merci, bises